[Retour page precedente]

Guilde : Lyrelwë
Level : 2789, Réputation : 152654, Or : 1823568932, Expérience : 9259671709


#NomRang  Réputation    Level    Or    Expérience  
1KAINT9645756905583494617842074
2KYTE79807542099407181607887
3CITROZ56075101755490836884
4MELN52275270293281067692
5MIKAN294752013248881074016
6ZYX15475959019362293111
7SALYNA787571092588301694213
8NAHAND8EN24146275239939592265375
9BLADE92799751083259588803704
10RIJU16232757977736981472748
11ANTHELME53207538923281067692
12SPECTRE48727517157881111627
13DRAGHAN198275132341981070426
14AZOU181575812634187632041
15KIMHEE130575500000081096660
16ZOUSTOULOU121975108831481067692
17YERIN1212753804582881216592
18CHEKI116975197904081093032
19RDVGAREDUNORD10817527340281111537
20ISAR1064755192146481068758
21KYID7587514449427145875243
22LIA539751003724681067692
23IMBLUE44175104057281167692
24NANARU40975169782518742133870
25KAINTUEUR39075165625481167692
26BRAORN33675396646182943127
27KAIN224753212040481071280
28ASKA92756389724257059715
29SKULLKID4575290270134507261
30NOSGOTH2875221075881067692
31ITSUMI1475226862181081910
32LYANNAH1375333040281067692
33BELLUM075149751782414594436
34KYMAO07510264822101603551
35YOUTAKA075284690981067692
36ELWING055210629622291160
37SPYRA046178185210001891
38JEANMMA0352341803265120
39LUX01210828986394
40ENQUTEUR01014506752743
41KOINZELL0511204095
42NARSKELLD019800
Description



Bloquant TurC’ au sol, sa lame dirigée vers sa trachée, le cadavre de Zetsu tenu fermement dans son autre main, Meln murmura un léger « Bien joué… » avant de donner le coup de grâce. C’est ainsi que Lyrelwë entra dans le panthéon des guildes victorieuses de la Confrontation, tournoi le plus sanglant mais néanmoins le plus prestigieux de Vesperae. Depuis le sol, tétanisé par mes blessures, je regardais la foule en train d’applaudir alors que le terrain face à eux était immaculé de sang rendant le sable brillant. Mes yeux se fermant délicatement, un vide prit place dans mon esprit. Une question me vînt alors : « Comment sommes-nous arrivés ici ? ». Aujourd’hui, je vais vous conter cette histoire depuis le début.


Chapitre 1 – La Cité Blanche


Je me nomme Kyte, jeune homme de taille moyenne en quête d’aventures. Je fus abandonné dans une forêt comme beaucoup d’autres enfants lors du Grand Cataclysme des Enfants abandonnés qui toucha Vesperae. Comme tout autant d’autres enfants, je fus adopté. Malheureusement, un drame n’arrive jamais seul : mes parents adoptifs furent mangés par des loups. Je me jurais de retrouver ces loups et de les tuer à mon tour. C’est ainsi que mon histoire commence. Certaines personnalités ont imprégné mon parcours, notamment LiTao. LiTao était un vieux Shaamah en quête d’argent et d’objets précieux. C’est dans le donjon de Gjanajo que je le rencontrais pour la première fois. Lors de la traversée d’une multitude de pièges en tout genre, plus dangereux les uns que les autres, l’entraide entre nous fit place petit à petit à une vraie amitié. Après avoir vaincu le gardien de ces lieux, nous repartîmes avec les richesses qu'abritait le donjon. Pour ma part, quelque chose qui allait bouleverser ma vie se préparait. Durant la préparation de notre camp afin de passer la nuit suivant ces épreuves, LiTao me confia qu’il était membre d’une guilde, groupement d'individus qui se fit fréquent après la fin du Grand Cataclysme des Enfants abandonnés. Sa guilde se nommait Arkania. Du fait de ma jeunesse et mon inexpérience, il me convainquit que le rejoindre dans cette confrérie me permettrait de devenir plus fort et de me débrouiller dans Vesperae plus facilement. C’est ainsi que nous nous mîmes en route vers la cité d’Arkania. Je voyais au loin la cité se dessiner devant mes yeux. Des murs d’enceinte blancs, des lignes épurées, des toits en tuiles, des fontaines appendues aux murs, tant de détails dont je me rappelle et qui m’avait fasciné, moi petit paysan de Sarosa que j’étais. Deux gardes à l’entrée nous ouvrirent l’accès qui menait à l’intérieur de cette forteresse, deux grandes portes rouges, chacune ornée d’un grand A doré. Les maisons au cœur de la citadelle étaient du même blanc que les remparts. Toute cette pureté nous produisait une sensation de bien-être. Mais l’emballage était en réalité non-contractuel avec ce qu’il y avait à l’intérieur…


Chapitre 2 – Une Rencontre En Amène D’autres


Cela faisait maintenant quelques jours que j’étais intégré dans cette guilde. Un matin, en allant m’entrainer dans les arènes de Trigorn, je croisai un citoyen d’Arkania. Il était grand, mince et avait une chevelure dorée et un air sympathique. Nous fîmes le chemin ensemble et disputâmes quelques duels. Kain était une personne d’une incroyable gentillesse et avait une pureté dans le regard sans égal. Il faisait parti des membres du conseil d’Arkania, rassemblement de personnes qui aidaient la souveraine d’Arkania à prendre les décisions les plus justes pour le bien de la cité. Après quelques duels, une amie arkanienne de Kain fît son apparition. Nous partîmes donc tous les trois manger avant de reprendre l’entrainement. C’est ainsi que j’ai rencontré Aska, une magnifique jeune fille, légèrement plus jeune que moi. Elle n’avait pas l’allure d’une guerrière mais d’une civile vêtue d’une longue robe blanche fendue. Pourtant, à sa ceinture, été accrochée une dague. Je compris de suite que je devais contrôler mes hormones et mes réflexions machistes avant de finir blessé. Ce scénario se répéta durant plusieurs jours jusqu’à l’annonce d’une grande compétition de Vesperae : les A*I Games. Ce tournoi était organisé par une autre guilde : Animal*Instinct. Kain me confia qu’il n’était pas un grand guerrier et que pour lui les choses qui valent la peine d’être tapées sont les abominations que l’on trouve sur les terres de Nahand, région éloignée de Vesperae. Mais connaissant mon amour pour le combat et ayant remarqué mes progrès aussi légers soient-il, il me conseilla d’aller voir Meln, chef de la garde d’Arkania et son citoyen le plus fortuné. En effet, il cherchait un combattant pour les épreuves à deux contre deux du tournoi. Arrivé devant le Général Meln, je sentis un malaise. C'était un shaamah, légèrement vêtu, de taille moyenne et d’une musculature non-négligeable. Pendant que je m’approchais de lui, il continua à nettoyer le manche de son épée sans prendre attention à moi. Tout à coup, Kain fît son apparition :

Kain : « Ah Meln ! Comment vas-tu mon ami ? Je vois que tu as fais la connaissance du nouveau, le jeune Kyte. »
Meln : « C’est donc lui le nouveau dont tu m’as parlé ? Kain… Avec tout le respect que je te dois, tu n’es pas sérieux ? C’est quoi ce gringalet que tu m’amènes ? Je souhaite gagner le tournoi, pas juste faire mobilier. J’ai appris que LorelesS, Aredhel, Sathis et bien d’autres guildes participent, ce n’est pas de la rigolade ! Il faut redorer l’image d’Arkania. »
Kain : « Meln, mon ami, combien de fois t’ai-je déçu dans mes choix ? »>
Meln : « Pratiquement tout le temps. »
Kain : « Bon ok, j’avoue ces derniers temps, je ne prends pas toujours les bonnes décisions… Mais je m’entraîne depuis quelques jours avec le jeune Kyte et je peux te garantir qu’il a du potentiel ! Certes, c’est vraiment enfoui au plus profond de lui… Mais ce potentiel existe ! »
Kyte : « Eu…vs saV k jsui la hein ! »
Meln : « Par Donblas… En plus, il est dyslexique… Je pense que nous avons fort à faire ! »

C’est ainsi que je me fis embrigader dans les A*I Games. Au fil des épreuves, je regardais Meln avec admiration. Sa dextérité n’avait d’égal que sa force. Je voulais réellement rattraper les années d’expérience que j’avais en retard. C’est pourquoi, entre les différentes épreuves, Meln m’entrainait dans la forêt de Sarosa. Au fil des entraînements, mes coups s’affinaient et ma force grandissait. Notre duo fit parler de lui et même les plus grandes guildes commencèrent à ne plus nous sous-estimer. Avec l’aide d’Aska et Kain, Arkania finit par gagner les A*I Games. Après la remise de prix, Meln vînt me voir pour me parler.

Meln : «Bravo, je dois dire que je ne m’attendais vraiment pas à ça. Arkania n’avait rien gagné depuis longtemps. »
Kyte : « Félicitions a toa ! C toa ki a gagné ! Tu a été tré 1préssionan du Dbut à la fin. »
Meln : « Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, il y a un classement individuel, avec tout les points que tu as récoltés, tu es parvenu à te hisser à la deuxième place. Tiens voilà pour toi ! »

Meln me donna une besace remplie d’or, je n’en revenais pas. Par la suite, il me proposa de participer à un autre grand tournoi : le Templar Tournament, chose que j’acceptais sans me faire prier. Pendant ce tournoi, une nouvelle fit son apparition à Arkania : Mikan. J’eus la chance de la rencontrer alors que nous étions en train de défendre les couleurs d’Arkania avec bon nombre d’Arkania tel que Aska , Kain, Meln, Ritrat, etc. Cette jeune femme avait la même pureté dans les yeux que Kain, une fille adorable. Elle était petite et possédait une longue chevelure brune et soyeuse, et des petits yeux marron en amande qui nous faisait tout de suite avoir une élévation de notre phallus. C’était une pêcheuse de renommée, son talent venait sans doute de sa tête de thon. Après quelques semaines d’épreuves acharnées, Arkania parvînt également à remporter le Templar*Tournament. Arkania revenait pas à pas sur le devant de la scène, elle devenait crainte par les plus grands.

Aska : « Les copains, je crois qu'on a géré sur ce coup-là c: »
Mikan : « Oui, la souveraine va être fière de nous erf ! »
Kain : « Meln, tu dois être heureux ! Tes mois de travail ont payé. Arkania est devenu une cité riche et prospère ! »
Meln : « Oui, je dois le reconnaitre. Cette année, nous pourrons peut-être faire un bon résultat lors de la Confrontation pour montrer que nous sommes présents ! »
Kyte : « Wé sa ossi on va lgagné on é tro for truc 2 ouf »
Meln : « Ahahaha ! Gagner la Confrontation… N’as-tu pas fini de dire de telles inepties ! C’est impossible, nous avons eu de la chance pour le moment, mais sur le sol divin de l’Interguilde, rien ne pourra nous sauver… C’est tellement impossible que si nous gagnons comme tu le dis si bien, je veux bien me faire tirer le portrait et en distribuer un exemplaire à chacun de vous, ahaha ! »

Après le banquet organisé pour fêter notre victoire, Kain vînt me donner une convocation pour aller voir la souveraine Plume*Blanche le lendemain matin. C’est à ce moment-là que notre quotidien à tous a basculé…


Chapitre 3 - L’ombre dans la lumière


Arrivé dans le bureau de Plume*Blanche, j’eus la peur au ventre. Elle me proposa de m’assoir face à elle d’un ton glacial. C’était une femme très grande avec une longue robe cousue d’or. On remarquait tout de suite que c’était la souveraine et non une roturière comme Mikan. Elle continua à me parler sur le même ton :

Plume*Blanche : « Alors c’est toi le jeune Kyte. Sais-tu pourquoi je t’ai convoqué ici ? »
Kyte : « Nn madM, pr me féliciT parSk chui 1 roxEr ? »
Plume*Blanche : « Non, tu viens à peine de débarquer dans Vesperae, mais ton arrivée fait du bruit. Des gens viennent se plaindre de ton comportement. Par exemple hier, une des légendes d’Aredhel, le Grand Rajn, est venu me dire que tu étais très dissipé et pas calme du tout… Et ce n’est pas tout. La Grande Administration Divine de Vesperae s’est aussi plainte de tes agissements et de ton vocabulaire, notamment lors des tournois. J’ai besoin pour ma guilde, et aussi pour mon image personnelle, que tous les membres de MA cité soient de parfaits exemples. Je veux que l’on me respecte même par delà la Grande Administration Divine. Comprends-tu ce que je te dis, jeune vaurien ? »
Kyte : « Nn mé att lotr, L a 3 poil o cu é c bn L spren pr 1 gorille ptin srx c koi ce zbeul ! Ok jM fR le con, jfé po defor sur mn langaJ mé jé éD ta cité a grandir pendan k toa ten avé ri1 a foutr é tu tocuP 2 t poto a Proncilia a prendr le Thé kom une gran meR. »
Plume*Blanche : «Arkania n’est pas une guilde de guerriers, que ce soit clair. Je préfère être sur le devant de la scène par le discours et les actes plutôt que de puérils combats comme toi et tes petits amis le faites. Ce n’est pas toi qui vas changer l’axe majeur de la guilde, petit dyslexique que tu es. »
Kyte : « Donc tt lé efor de all ten a ri1 a foutr ? Ton but c just t fR bi1 voir koi x_x mé omg srx koi pk tu fé sa h1 pk ta pri la groS tete. Si ds Arkania on samuzé ka prendR le thé é discuT on sferé chié srx, ya kle comba ki comT oki ? »
Plume*Blanche : « Bon, tu me fatigues. Je suis actuellement enceinte donc je n’ai pas vraiment envie de m’énerver. Je veux juste que tu te calmes. Tu peux continuer tes combats ou autres, ça ne changera rien. Je ne veux pas d’une guilde de guerriers sanguinaires illettrés, mais une guilde où la classe et le bon goût prime sur le reste. »
Kyte : « Ok ba ta guil2 tu T la care o cu tete de pain. »

Plume*Blanche, outrée, fit une mine surprise par cette révolte. Pendant ce temps, je me dirigeais vers la porte de son bureau et la claqua bruyamment.


Chapitre 4 – Une création salée


Je courus chez Kain pour lui répéter toute ma discussion avec Plume*Blanche. Malheureusement, il n’était pas chez lui, je me rendis alors chez Mikan.

Mikan : « Pourquoi t’es tout énervé Kyte ?! erf. »

Je lui racontai tout ce qui venait de se passer dans les moindres détails.

Kyte : « Mikan fo kon sbaR dici é kon monT notr propr truc tu voi ? genR 1 guilde tro dark ou on arrachera all ok ? »
Mikan : « Mais il faut voir ça avec tous les autres Kyte erf ! Attendons Kain, il est parti au restaurant de Sarosa manger un Menu Top avec des Dips et des potatoes. Il a une proie féminine je crois erf erf erf erf. »

Un peu plus tard dans la soirée, je réussis à regrouper Aska, Meln, Mikan et Kain. Après une longue discussion, Kain et Meln ne voulaient pas trahir Plume*Blanche, Mikan était d’accord avec moi et Aska suivait Kain. Ne voulant pas m’avouer vaincu, j’argumentais du mieux que je pouvais en m’appuyant sur le côté compétitif et combatif de Meln, ainsi que le côté inactif de cette cité. Meln et Kain finirent par être en accord avec moi.

Kyte : « Bn jé pa envi de me mouillé é etr chef, meln t le + srx d’entr ns go etr chef. »
Meln : «J’ai dit que je voulais bien te suivre à la condition de ne pas devenir le Souverain. Je tiens à ma liberté et à mon argent, vois-tu ? »
Kyte : « bon Mikan pe po etr chef L é tro conne, Aska nn plu car je sens que d’ici 5 ou 6 mois L va ns kité pr 1 autr guilde, Kain t le + simpa de ns tous é tt vesperae tM bi1 dc t souverain, en + t pété dthun donc tu pay »
Mikan : « erf erf -_-»

C’est ainsi que nous fîmes nos valises et partîmes en direction du bureau de création de guildes de Vesperae. Lors de l’appellation de la guilde plusieurs noms furent cités mais aucun ne fit l’unanimité. Pendant que tout le monde débâtait, Meln regardait autour de lui. Sur le rebord du bureau de la personne en charge de l’enregistrement des guildes se trouvait un sachet de potatoes pratiquement vide provenant surement d’un Menu Top. Meln étant un shaamah très cultivé, il maitrisait le langage elfique. Il fit alors simplement la traduction en regardant le potatoes restant dans le sachet et dit de haute voix :

Meln : «Nous appellerons la guilde Lyrelwë. »

Tout le monde semblait comblé par ce nom. Kain rendit les papiers de guilde à la jeune femme plutôt sexy qui était chargé des inscriptions. Les lignes de ses hanches étaient parfaites malgré son alimentation grasse. Nous partîmes dans la forêt sombre de Cirel vers le Nord-Est pour bâtir notre cité. Malheureusement, ce travail demandait énormément d’effort et nous ne disposions que de 10 mains. Par chance, tout au long de notre périple chez Arkania, nous avons rencontré une multitude de personnes qui devinrent par la suite de grands amis. Ces mêmes personnes répondirent à notre appel, y compris la guilde Neraël qui nous prêta main forte de part les nombreux Portugais-Artisans qu’elle disposait. Ici, pas de grande muraille pour épater les gens, simplement quelques maisons dans les arbres montées de manière à ce qu’elles soient fonctionnelles. Nous pouvions impressionner les autres guildes par l’étendu de notre talent et la grande taille de nos engins.


Chapitre 5 – Une croissance allégée en beurre


Les évènements dans Vesperae s’étaient calmés. Pas de gros tournoi à l’horizon, rien ne nous permettait de nous faire connaitre du grand public. Pourtant, notre départ d’Arkania fit du bruit et de nombreux membres de celle-ci vinrent frapper à notre porte afin qu’on les embrigade dans notre petite armée qui restait modeste. C’est par exemple le cas de Leptitboss, Ritrat, TheLight, Spyra et bien d’autres. Malgré tout, une bonne ambiance et chaleureuse, entrecoupée de franches rigolades, venait combler la monotonie de ces jours interminablement longs. Cette sympathie rendait notre guilde attrayante malgré qu’elle ne soit pour le moment sans grande réputation. C’est ainsi que des personnalités comme Sacha, Fanora , Augustin, Nerse ou encore Quizie firent leur apparition. Cependant, il ne faut pas se voiler la face. Il y a bien entendu eu des coups durs. Par exemple, Fanora condamnée à l’exécution par la Grande Administration Divine pour vol, ou encore le départ pour un long moment de Mikan en raison d’une querelle amoureuse avant qu’elle ne fasse son grand retour. Kain, en bon souverain, écoutait et réglait les problèmes de la guilde. Meln s’occupait de l’entrainement au combat des membres ainsi que des comptes de la guilde. Son attirance pour l’argent en faisait d’ailleurs un excellent parieur dans le domaine de Terra*Amata. Mikan, quant à elle, s’occupait du domaine de la couture et de l’habillage de la cité. Aska, passionnée de littérature, restait plutôt discrète et sympathisait avec les membres des autres guildes et les beaux mâles de Trigorn. De mon côté, je restais fidèle à moi-même, j’aidais du mieux que je pouvais, tout en faisant le pitre de manière subtile pour ne pas me faire repérer par les hautes instances. Un jour pluvieux, alors que Kain partait comme à son habitude chasser, il croisa une jeune vieille dame du nom de Salyna. Sa plastique de rêve et son sens de l’humour faisait d’elle l’une des femmes les plus attirantes de Vesperae. De par sa gentillesse et son sérieux dans les moments importants, elle devint par la suite une des heureuses élues de notre souverain Kain pour siéger au conseil de Lyrelwë. Quelques temps plus tard, Quizie vint tout affoler dans la cité dans le bureau de Kain. Il lui dit qu’un redoutable guerrier voulait faire son entrée dans la guilde pour une raison obscure. Ce guerrier, c’était Tsukune. Tsukune est un homme d’un gabarit équivalent à celui de Meln. Son talent n’était plus à prouver, il faisait parti de ces grands noms que l’on n’oublie pas. Notamment, il fût membre de la prestigieuse guilde d’Aredhel, classée comme élite de Vesperae. Seuls de puissants combattants survivaient à leurs tests de sélection. A chacun de leur passage en tournoi, ils faisaient mouches. Leurs guerriers étaient de féroces soldats, mais néanmoins coincés du cul. Un soldat de cette trempe allait faire son apparition à Lyrelwë, mais Tsukune n’était pas comme les autres membres d’Aredhel. Il n’avait pas ce regard sombre et glaciale que pouvaient avoir les autres. Ces petits yeux bridés inspiraient la sympathie et il s’intégra très rapidement à la guilde. Je venais de trouver un partenaire pour baver sur le dos de toutes les autres guildes. Tout comme Salyna, il siégea par la suite au conseil après avoir montré ses preuves en tant que combattant loyal envers sa guilde mais aussi par sa gentillesse. Par la suite, plusieurs autres membres vinrent vers nous. Notre joyeuseté et nos bons résultats aux différents évènements nous avaient fait remarquer. C’est alors que Sakira et Sebastian firent leurs apparition. Sakira était de nature très calme, très posé. Il était néanmoins bon en combat, ce qui fût un critère important pour sa participation aux évènements avec les autres guerriers de la guilde. Sebastian était un gentil garçon qui est malheureusement passé du côté obscure et voulut piquer dans les caisses de la guilde avec l’aide de deux autres anciens membres : Augustin et Nerse. Après tout ceci, Lyrelwë avait pris de l’ampleur. Notre cité, bâtie dans la forêt de Cirel, avait quadruplé de volume et les richesses de la guilde grandissaient de jour en jour. Un jour paisible, une lumière apparut dans le ciel, suivie d’une terrible explosion.


Chapitre 6 – L’apogée


Deux anneaux de feu gigantesque enchevêtrés l’un dans l’autre tournaient. Je me retournai vers Meln et lui demandai ce qu’il se passait. Il resta abasourdi et c’est Tsukune qui me répondit :

Tsukune : « Ces cercles ont été envoyés par le Maitre de la Grande Administration Divine. Ils annoncent l’ouverture du plus grand tournoi de tous les temps : la Confrontation. Ce sont des combats à mort entre les guildes. Mais ne t’en fais pas, si tu meurs, la Grande Administration Divine à le pouvoir de te ressusciter. Les gagnants remportent des armes légendaires forgées dans les coulées de lave des montagnes de Doléria. L’année dernière, la guilde Sathis a gagné ce tournoi de légende. »
Meln : « Il t’a tout dit. Vu que seuls Tsukune et moi avons un minimum d’expérience dans ce tournoi, il nous est impossible de le gagner. Néanmoins, c’est un bon tremplin pour se faire connaître et tenter par tous les moyens de faire un résultat honorable. »
Kyte : « C kan ke ttt, on va lwin ta mer2 de tournoa tkt pa poto on é tro dark. La new Gnération va pT l’ancienne tkt ! »

Les préparatifs commencèrent. Le souverain Kain s’occupa de la paperasse et Meln des entrainements. Les cinq meilleurs combattants furent sélectionnés par Meln, les choses sérieuses pouvaient commencer. Nous étions dans la poule composée des guildes Edoras, déjà championne de la confrontation, Templiers*Instinct, regroupement de deux guildes prestigieuses du fait de leurs faibles, NONAME et Phantöm dont bon nombre de leurs membres étaient amis avec nous. Tout commença par une défaite contre Edoras qui assombrit nos rêves d’aller en phase finale. Heureusement, nous nous sommes mis un coup de pied au cul pour nous remotiver. C’est ainsi que nous avons réussi à vaincre Templiers*Instinct, NONAME et avec beaucoup de mal nos amis de Phantöm. Ainsi nous finîmes qualifiés pour la phase finale. Malheureusement, le pire arriva. Lyrelwë se retrouvait face à Sathis, les tenants du titre. Depuis le début de la compétition, ils ne connaissaient pas la défaite. Ceci eut pour effet de démotiver bon nombre d’entre nous. De mon côté, je partais confiant et essayait de remotiver mes compagnons. Le combat contre Sathis fût au final rude mais à notre avantage. Les têtes volaient, le sang coulait, les cris se faisaient entendre dans l’arène. Malgré cela, les spectateurs regardaient le combat avec attention comme des cons. On faisait très attention aux chanceux détenteurs de l’Occimaure, l’arme légendaire. Finalement, la victoire fût notre et la joie se fit sentir dans nos rangs. Nous nous sentîmes invulnérables et enchainâmes avec facilité le combat contre Infinity pour ainsi nous qualifier pour la grande finale. Avant d’entrer sur le terrain, Meln et Kain, en tant que coach et souverain, nous prononcèrent un discours long et chiant pour nous dire qu’en être arrivé jusqu’à là relevait du miracle pour de jeunes guerriers comme nous. Je m’en fichais pas mal, ce que je voulais c’était gagner et ainsi avoir une arme de légende pour retrouver et tuer les loups qui ont tué mes parents. Nous entrâmes sur le terrain très tendus mais le sourire aux lèvres. Malgré que nos corps fussent sur le point d’être souillés, déchirés et écrasés, l’ampleur des évènements nous faisait oublier ce petit désagrément. En face de nous, la guilde Empire s’avança, montée sur leurs grands chameaux. Cinq guerriers de légende s’avançaient vers nous, avec le regard plus sombre les uns que les autres, sauf mon ami TurC'. Ces guerriers provenaient d’un campement secret enfoui dans le sable chaud du désert de l’Ile des cinq sages. Là-bas, les conditions de vie sont très précaires et rudes, ce qui fait que sans entrainement, ce sont des combattants au moins aussi puissants que les membres d’Aredhel si ce n’est plus. Leurs conditions climatiques et religieuses font que l’eau se fait rare et le porc est prohibé malgré l’air porcin de leurs mamans. Physiquement, il est indéniable qu’ils étaient plus forts que nous, jeunes combattants encore peu expérimentés. Heureusement, la Confrontation se déroulait au même moment que le Ramadan. Ils n’étaient alors pas au mieux de leur forme, même s’ils avaient l’air d’être en pleine possession de leurs moyens. Le combat commença, il était d’une rare violence, c’était de vrais professionnels de la chasse. Je me retrouvais parfois dès les premières minutes de combat au sol, une épée plantée dans chaque membre. Les combats étaient palpitants et serrés. Nous nous approchâmes de la fin de la première mi-temps. Il ne nous manquait qu’un point pour valider la mi-temps en notre faveur. La manche commença par la mort brutale de Nerse et de Sakira. Nous nous retrouvions à trois contre l’équipe au complet. Meln et Tsukune partirent ensemble en duo et tuèrent trois adversaires avant que TurC’ et Yaman ne vinrent par derrière pour leur couper la gorge. Je me retrouvais alors seul face à ces deux pointures du combat mais par chance, grâce à ma cape blanche qui me sert à tricher lors des matchs de Blobball, j’ai pu aveugler TurC’ et ainsi tuer Yaman pour ensuite en terminer avec TurC’. Cette manche était gagnée. La deuxième manche s’était mieux passé, le morale de l’équipe d’en face avait chuté. Lors du point gagnant, toute notre équipe était décimée. Meln se retrouvait seul face à TurC’, Toxic et Zetsu. Il réussi, de part sa grande dextérité, à foncer sur Toxic et lui couper la tête. Pour ma part, j’étais au sol, les jambes coupées par TurC’ et Yaman qui m’avaient attaqué par derrière quelques secondes plus tôt, puis planté leurs épées dans l’épaule. Ceci m’a sectionné le plexus brachial qui, je le rappelle, est innervé les nerfs cervicaux C5 C6 C7 C8 et T1, et me paralysa les bras. Impuissant, je regardais Meln qui venait de se faire entailler le mollet par Zetsu. Mais de manière étrange, l’épée de Zetsu restait enfoncée dans le mollet de Meln, ce qui lui permit d’avoir une ouverture pour lui couper la gorge et ainsi le tuer. Il prit le cadavre de Zetsu dans sa main et s’en servit de bouclier pour parer le coup de TurC’. Il profita de ce moment précis pour pousser TurC’ au sol.


Chapitre 7 – On vous a tous baisés


Bloquant TurC’ au sol, sa lame dirigée vers sa trachée, le cadavre de Zetsu tenu fermement dans son autre main, Meln murmura un léger « Bien joué… » avant de donner le coup de grâce. Moi toujours au sol, j’ai eu le temps de me remémorer toute l’histoire de Lyrelwë et de vous la conter le temps d’un clignement d’œil. Je rouvris les yeux et voyais la foule hurler de joie, Salyna et Kain dans les tribunes en train de pleurer. Mes partenaires au sol avec moi avaient un, voire deux membres en moins, mais avaient encore la force de sourire, voire même de rire. J’utilise mes dernières forces pour me retourner vers Meln avant de perdre connaissance à cause de la trop grande quantité de sang que j’ai perdu. Il me souriait comme un con le visage ensanglanté.

Kyte : « Oublie pas… tu m'as… promis un por… un portrait de toi…. Fils de p… »